Module : Performance-débat “On dirait que kékchose se passe, …”

  • De et par Daphnélia et Fardin Mortazavi
  • Mise en scène Christian Remer
  • Collaboration artistique Laure Bonnet

Il mange à ma table, choisit, suggère et conseille mes achats, mesure mon pouls quand    je cours, mémorise, fait évoluer mon travail tout en m’évaluant, me transporte partout, trouve et retrouve mes amis, satisfait certains de mes désirs et en produit des nouveaux.   Il s’invite dans mon lit jusqu’à envoyer une vibration pour me signifier que je rêve.

Ce théâtre d’ombres ouvre une brèche pour pointer ce qui se passe dans une vie partagée   entre une réalité physique (lente, matérielle, bruyante, incertaine et complexe) et une réalité numérique (rapide, immatérielle, silencieuse, « sûre » et synthétique). Cette performance est d’une durée de 45 minutes suivie d’un débat destinée à tout public.